Archives de l’auteur : Karim Hammou

Politique dans la rue. Actions protestataires de rue, protestataires et police en Turquie

Ayşen Uysal, chercheuse associée au CSU et professeure à l’Université Dokuz Eylül à Izmir (Turquie), vient de publier un livre consacré aux actions protestataires, aux manifestants et à la police en Turquie. En voici une présentation en français :

« La rue est un lieu de conflit, de négociation et de représentation. La rue est un moyen et un lieu de défense des droits présents, de revendication de nouveaux droits, d’intervention dans les politiques publiques. La rue est le moyen d’expression d’idées. Les opinions sont exprimées dans la rue par le biais de pancartes, de devises, de symboles, de rituels, de graffitis, de l’humour, d’habits, d’accessoires. L’action collective permet aussi de mobiliser le citoyen entre deux élections bien que, dans les démocraties représentatives, le citoyen devienne actif uniquement pendant les périodes des élections. Les actions protestataires de rue constituent donc un moyen d’élargissement et d’approfondissement de la démocratie ».

Ces dernières années, dans la plupart des pays, le nombre de manifestations de rue et d’actions protestataires dans l’espace public a augmenté. En Turquie, malgré cette augmentation, la politique dans la rue – surtout le fait d’opposants au régime – est devenue de plus en plus « dangereuse », jusqu’au point où ce droit fondamental du citoyen est criminalisé.

Ce livre interroge la « nature » de la politique dans la rue en Turquie en se basant sur l’observation de différentes manifestations à Istanbul, Ankara, Izmir, Diyarbakır, Adana et Mersin. Quel est le profil social des protestataires ? Qu’est-ce qu’ils et elles revendiquent ? Quelles formes d’action comprend leur répertoire d’action ?

Cette recherche ne néglige pas non plus le savoir-faire et les pratiques policières vis-à-vis des manifestations et des manifestants. Elle considère les stratégies réciproques comme une dynamique de la politique dans la rue. Ayşen Uysal contribue à la fois à la compréhension des manifestations de rue et à leur prise en compte comme une action sociale et politique légitime et « normale » dans cette recherche détaillée.

Genre des noms et enquête statistique

Dans de nombreuses circonstances, les sociologues se retrouvent avec des données statistiques individuelles pour lesquelles le sexe des enquêté-e-s n’est pas renseigné, mais indiquent toutefois le prénom. Peut-on inférer du genre du prénom le sexe de l’enquêté-e ? C’est la question à laquelle nous avons été confronté-e-s dans le cadre d’une enquête en cours sur les réalisateurs et réalisatrices de longs métrages français dans les années 20001, et il semblerait qu’y répondre soulève plus d’une difficulté.

Comment procéder pratiquement, d’abord, pour créer cette variable « sexe » à partir du prénom ? Coder manuellement chaque entrée ? Dans notre cas, l’enquête porte sur une population de 2400 personnes. Tout en restant faisable, l’opération est pour le moins fastidieuse.

Et puis il y a bien sûr le problème des prénoms dont l’on sait (ou dont ignore) qu’ils sont mixtes – de Dominique à Claude. Mais les Claude sont-il/elles aussi mixtes que les Dominique ? Et qu’en est-il des Alix ? des Yael ? des Médine ? Continuer la lecture

  1. Enquête basée sur des données du CNC, et menée par Laure de Verdalle, Audrey Mariette, Delphine Naudier et moi-même. []

Le blog du CSU

Ce carnet vise à offrir un espace de communication scientifique aux membres de l’équipe Cultures et sociétés urbaines (CSU) afin de diffuser leurs travaux, leurs questionnements, et plus largement un regard sociologique sur le monde. Il vient compléter les sites et blogs que certain.e.s chercheur.e.s tiennent déjà :

Équipe plurithématique et pluridisciplinaire au croisement de sociologie et de la science politique, le CSU est l’une des trois composantes du Cresppa, Unité mixte de recherche 7217. Les recherches s’y organisent autour de trois thématiques transverses au Cresppa : Frontières et dynamiques de la citoyenneté, Genre et rapports sociaux de sexe, Travail et classes sociales : les figures de l’exploitation ; et de trois axes propres au CSU : « Ville » catégories et ségrégations urbaines, Culture, Santé.